accueil - Actualités - COVID-19 : l’EPSM de la Marne déclenche le Plan (...)

COVID-19 : l’EPSM de la Marne déclenche le Plan Blanc

Le Plan Blanc niveau 2 a été activé le lundi 16 mars 2020 au sein de l’Établissement Public de Santé Mentale (EPSM) de la Marne. Plusieurs mesures ont été prises pour limiter la propagation du COVID-19 tout en assurant la continuité du service public de santé en psychiatrie.

« L’épidémie de COVID 19 a amené les pouvoirs publics à prendre des mesures fortes pour limiter sa propagation. Notre rôle est de les mettre en œuvre le plus étroitement possible, de les ajuster à la situation de l’établissement, et de prendre en compte les caractéristiques de notre patientèle », déclare Xavier Dousseau, directeur de l’Établissement Public de Santé Mentale (EPSM) de la Marne.

C’est pour gérer des situations exceptionnelles avec un impact potentiellement majeur sur l’établissement comme le COVID-19 que le niveau 2 du Plan Blanc a été déclenché le 16 mars 2020. Le niveau 1 avait été activé dès le 10 mars dernier. Une cellule de crise hospitalière, pilotée par le directeur avec l’appui du Président de CME, se réunit tous les jours. Elle est composée du médecin généraliste référent COVID 19, de la Directrice des soins, de représentants des médecins, des Directeurs fonctionnels impactés, du médecin du travail, de l’hygiéniste. Sa mission : analyser la situation, prendre des mesures adaptées, coordonner les actions, assurer le lien avec les autorités, communiquer en interne et en externe.

Les consultations indispensables maintenues en CMP

Les Centres Médico-Psychologiques (CMP) restent ouverts mais seules les consultations indispensables sont maintenues. Les entretiens par téléphone sont privilégiées.

Les hôpitaux de jour et CATTP fermés

Les 6 hôpitaux de jour et 14 Centres d’Activité Thérapeutique à Temps Partiel (CATTP) que compte l’établissement sont en revanche fermés.

Les visites à domicile maintenues

Les visites à domicile continuent d’être assurées pour les situations qui le nécessitent, de même que les visites aux appartements thérapeutiques, en respectant les gestes barrières. Pour la psychiatrie de la personne âgée, les visites en EHPAD sont en revanche suspendues.

Les visites des familles interdites

Restreintes, les visites aux patients hospitalisés sont désormais interdites. Les familles et proches peuvent toutefois rester en contact en joignant par téléphone l’équipe soignante des unités. Les sorties à l’extérieur pour les patients sont également interdites, sauf circonstances particulières à l’appréciation médicale.

Des hospitalisations strictement nécessaires

Seules les hospitalisations strictement nécessaires doivent être maintenues dans les unités avec une règle : un patient par chambre. Toutes les nouvelles entrées à l’Unité de Sains Complexes en Addictologie de Reims (USCAR) sont en revanche arrêtées. Tout comme celles aux Soins de Suite et de Réadaptation en Addictologie (SSR-A) Les Catalaunes à Châlons-en-Champagne. Les permissions sont également annulées.

Deux zones de confinement COVID-19

Deux zones de confinement sont destinées à accueillir des patients infectés par le COVID-19 (cas confirmés). L’une est située à U3 à Châlons-en-Champagne ; l’autre, à ZR5 à Reims. Une équipe de soignants dédiée sur chacun de ses sites, préalablement formée, a été désignée. Elle est chargée de prendre soin des patients qui y sont hospitalisés. L’Unité pour Malades Difficiles (UMD) et la maison d’Accueil Spécialisée (MAS) gardent en revanche leurs propres patients qui pourraient être touchés.