.
accueil - Actualités - Une première à Vitry-le-François pour les (...)

Une première à Vitry-le-François pour les SISM

Environ 150 personnes pour une conférence à plusieurs voix !

Dans le cadre des Semaines d’Information sur la Santé Mentale, la Mairie de Vitry-le-François, avec la collaboration de l’EPSMM, a organisé une conférence-débat sur le thème « santé physique, santé mentale : un lien vital », le mardi 22 mars. C’est à 17h30 que la Salle du Manége a ouvert ses portes afin que le public puisse faire le tour des stands des partenaires : l’UNAFAM, la Passerelle Jeunes, le CSAPA (Centre de Soins d’Accompagnement et de Prévention en Addictologie), l’APEI (Association des Parents et Amis des personnes Handicapées Mentales)...

Le Dr Alexandre VALENTE, psychiatre au CMP/CATTP de Vitry le François a ouvert la soirée en présentant les répercussions de la souffrance psychique sur la souffrance physique. A titre d’exemple, l’espérance de vie des patients schizophrènes est réduite de 20%, pour les personnes bipolaires cela peut représenter entre 8 et 10 ans d’espérance de vie en moins. Ce phénomène peut s’expliquer par un mode de vie à risques : une mauvaise hygiène alimentaire, une conduite addictive, un moindre recours au système de soins... et un manque d’activité physique. Le corps apparaît comme un médiateur, des troubles psychosomatiques peuvent survenir et il faut réussir à repérer la véritable maladie.

Grâce aux comédiens de la troupe « La Barque » du GEM « La Luciole », dirigé par Jean-Claude FONT-ROUGET, arthérapeute, cette conférence a été entrecoupée de saynètes de théâtre, illustrant la relation à l’autre et le lien physique/psychique ; nous prouvant les bienfaits de l’expression quelle soit artistique ou sportive. Ces différentes activités donnent aux patients la possibilité d’évoluer, de prendre du plaisir, de rire de leurs erreurs ou leurs handicaps, d’exprimer des sentiments, de developper confiance en soi et aptitude sociale.

Marc TRUFFAUT a présenté la Fédération Française de Sport Adapté dont il est le président. Cette fédération est dédiée au service des personnes en situation de handicap mental ou psychique. Le but est d’offrir à ces personnes la possibilité de vivre la pasion du sport de leur choix, de leur permettre d’accéder aux mêmes installations que les autres sportifs et de faciliter leur intégration. A titre indicatif : 60.000 sportifs, dont 70 de haut niveau, sont licenciés et 3.500 rencontres sportives, dans 82 disciplines différentes, sont organisées à l’année.

L’animation de cette soirée a été assurée par deux modérateurs : Anne PATRIS, directrice régionale de l’IREPS (Instance Régionale d’Education et de Promotion de la Santé) et Jean-Baptiste MAITROT, cadre de santé au Centre Hospitalier de Châlons-en-Champagne.