.
accueil - Actualités - Séraphine de SENLIS et Gaëtan Gatian de (...)

Séraphine de SENLIS et Gaëtan Gatian de CLERAMBAULT

Inauguration de deux nouvelles unités d’hospitalisation prolongée

Ces deux nouvelles unités ont suscité un grand intérêt chez les représentants de l’Etat, de la députation, de la municipalité châlonnaise, de l’ARS, du Conseil Général et du Conseil de Surveillance. Les noms de ces unités ont été choisis par les équipes de soignants, en hommage à une artiste peintre atteinte de troubles psychiatriques et à un célèbre psychiatre du début du XXème siècle.

Après plus de deux ans de travaux réalisés pour la plupart par des entreprises marnaises, ce sont 3.070 mètres carrés de locaux qui sont mis à disposition pour un budget de 9,6 millions d’euros, sans aucun recours aux subventions et en préservant le patrimoine architectural de l’établissement (deux anciens pavillons classés). Ces structures accueillent chacune 25 patients dans des conditions d’hospitalisation optimales et décentes. Dans ce projet médico-soignant, l’idée a été de donner aux patients des lieux adaptés à leur pathologie, dotés d’une très belle qualité hôtelière, d’un meilleur confort de vie et de prise en charge individuelle.

Certains éléments ont été particulièrement étudiés : l’insonorisation du bâtiment afin d’atténuer les bruits ambiants, des espaces mutualisés entre les deux unités (espace Snoezelen, salle de bain adaptée, espace d’activités thérapeutiques), les salons d’accueil des familles, la recherche de nouveaux équipements plus adaptés et plus modulables.

A ce jour, une centaine de patients sont hospitalisés en permanence dans des sites spécifiques, l’hôpital Pierre Briquet à Châlons en Champagne d’une part, et sur le site rémois de la clinique Henri Ey d’autre part.